Languages

Formation professionnelle

La formation professionnelle des jeunes et jeunes adultes est depuis plusieurs années un domaine d’action dans lequel DISOP excelle. C’est en particulier la formation professionnelle par alternance que DISOP promeut. La pédagogie de l'alternance assure une formation à la fois théorique sur les bancs de l'école, et pratique, sur le terrain, elle permet ainsi aux jeunes (adultes) concernés de mettre l'apprentissage scolaire immédiatement en pratique dans le cadre de leur projet professionnel qui couronnera leurs études. L'entourage familial est partie intégrante de ces structures d'apprentissage, afin qu'elles puissent rapidement se développer de façon financièrement autonome. Initiée en France au début du XXème siècle en milieu rural, cette pédagogie s'est fortement déployée dans la seconde moitié du siècle. De France, le mouvement s'est étdendu vers d'autres pays comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie. DISOP a été un promoteur actif de cette pédagogie de l'alternance en milieu rural dans les pays en développement. A cette fin, DISOP a fondé en 1974 l'AIMFR (Association Internationale des Mouvements Familiaux de Formation Rurale) siégeant à Paris, et ensuite en 1980, SIMFR (Solidarité Internationale des Mouvements Familiaux de Formation Rurale). C'est par ce double biais que DISOP a mené à bien, et poursuit sur sa lancée, la mise en route de plusieurs centaines d'écoles rurales par alternance en Amérique latine, Asie, Afrique. En 2011 encore, DISOP a mené à bien 24 projets de formation professionnelle dans 8 pays, soit près d’un quart de l’ensemble des projets d’intervention de notre organisation.

Au Mozambique, DISOP lance un programme avec le Fonds Belge de Sécurité Alimentaire (FBSA)

Après un travail préparatoire de 3 ans,  une convention de 5 ans a été signée pour la construction d'une Ecole Familiale Rurale dans la province de Gaza (Mozambique) en partenariat avec l'association COMPAVI (congrégation Saint-Vincent de Paul), l'ONG belge FOS, le gouvernement mozambicain SETSA

Emancipation des femmes en milieu rural, au Mozambique

En étroite collaboration avec l'ONG Essor et le diocèse de Nacala, un programme de soutien aux femmes du district de Nacala-a-Velha a été mis sur pied. L'objectif est d'accompagner les femmes qui cherchent à augmenter la viabilité financière de leurs activités familiales:l'agriculture et l'élevage.

Notre partenaire ASA, au Mozambique

ASA (www.asanampula.blogspot.com) a été créé pour appuyer les objectifs sociaux de l'archidiocèse de Nampula à travers ses commissions pastorales sociales: Santé, jeunesse, Education, Immigration, Caritas, Justice et Paix, Terre et Ecologie. L'équipe de ASA se pose en intermédiaire entre les aspirations de développement social des communautés de base de l'archidiocèse et les donateurs internationaux.

Les écoles professionnelles "classiques", au Mozambique

A la différence des EFRs (Ecoles Familiales Rurales), ces écoles n'appliquent pas la pédagogie de l'alternance. Elles sont organisées selon la pédagogie classique de l'enseignement occidental qui est également celle de l'Etat mozambicain. Ce choix s'est imposé à nous face au manque de possibilité de stage en entreprises/personnes compétentes dans les domaines enseignés: menuiserie et travail du fer.

Les EFRs (Ecoles Familiales Rurales) au Mozambique

Les écoles familiales rurales sont réparties sur une bonne partie du territoire mozambicain. Elles sont dirigées par des religieux dans le cadre d'un accord entre l'Eglise catholique et l'Etat mozambicain qui vise à augmanter l'offre d'enseignement dans le pays. De ce fait, l'Etat accorde les autorisations de fonctionnement et fournit les professeurs nécessaires au bon fonctionnement de l'école alors que l'Eglise offre ses terres et contacts avec les donateurs internationaux afin de rénover ses infrastructures.

DISOP appuie la création d’un Centre de Formation Professionnelle (CFP) pour les populations de l’île de Manoka (6ème arrondissement de Douala – Région du Littoral du Cameroun) !

L’île de Manoka, ou plutôt l’archipel de Manoka, est situé pas loin de la ville de Douala, la capitale économique du pays. La population totale de l’île s’élève à 40.000 âmes, entre camerounaises (Bakoko, Bassa, Mousgoum) et nigérianes (Ibo, Yoruba). Très propice à l’activité halieutique, les populations dépendent entièrement de la ville de Douala pour tous les autres produits de consommation.

DISOP appuie la création d’un Centre de Formation Agricole (CFA) dans la périphérie nord de la réserve du Dja dans l’Est du Cameroun !

La réserve de biosphère du Dja au Cameroun est remarquable par sa biodiversité, dont sa grande variété de primates. La réserve est devenue un site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. Elle fait partie intégrante des forêts denses humides qui constituent le bassin du Congo. Ce vaste ensemble forme le second massif forestier du monde après l’Amazonie.  Malgré une gestion active depuis 1992, la faune de la réserve du Dja reste en danger.

DISOP appuie un Centre de Formation Agricole dans la Région du Nord ouest du Cameroun (anglophone). Formation et suivi d’ici 2013 de 172 jeunes agriculteurs et 390 familles sur de nouvelles techniques d’agriculture centrée sur leur réalité !

Le « Agricultural Training Project (ATP) » est un projet de formation en agriculture, initiative du Diocèse de Kumbo depuis 1999. L’ATP a une ‘équipe de formation’ qui s’occupe de la formation d’environ 35 jeunes par an et une ‘équipe de vulgarisation agricole’ qui suit les jeunes en formation et leurs familles dans leurs fermes. Chaque apprenant est aussi formé pour devenir à son tour un vulgarisateur agricole pour sa famille, ses amis et son village.

DISOP appuie la consolidation et le développement du réseau des EFA du Cameroun. 60 EFA, 162 enseignants formés et 1.600 jeunes en formation en 2013 !

La CNEFAC (Coordination Nationale des Ecoles Familiales Agricoles du Cameroun) est une association camerounaise qui donne de l’assistance technique aux Ecoles Familiales Agricoles (EFA) du Cameroun. Elle accompagne 47 EFA répandues sur tout le territoire camerounais, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest.

© 2021 Disop VZW • Spastraat 32 • 1000 Brussel • +32 2 230 29 25 • BE0409.331.882 • login