Languages

PME et micro-entreprises

C’est au Brésil, au Guatemala et aux Philippines que DISOP met en œuvre 8 projets d’appui aux micro-entrepreneurs, créateurs d’emplois. Ces projets sont véritablement source d’une amélioration des conditions de vie des familles bénéficiaires vivant dans des zones rurales ou semi-urbaines plus vulnérables visées par notre organisation. Ces différents projets d’appui aux PME et aux micro-entrepreneurs représentent un investissement à long terme, qui passe par des formations appropriées, un accès au crédit et à l’épargne, l’apprentissage de techniques de gestion d’entreprise et d’augmentation à la fois de la production et de la productivité. Dans certains cas, l’appui est exclusivement orienté vers les femmes, gestionnaires de leur micro-entreprise.

Développer l'entreprenariat, à Sololá au Guatemala

Notre partenaire dans ce projet est la fondation FGT (www.fgtoriello.org.gt). 600 personnes par an se voient ouvrir l'accèès à de la formation continue, pour développer une activité productive. Une alphabétisation préalable est parfois nécessaire, et relève du challenge: malgré l'intérêt de la population, le taux de désertion des promgrammes publics d'alphabétisation est élevé. La force du projet est la coordination avec les pouvoirs locaux, publics et privés.

En 2011,

Renforcer une unité de formation à Retalhuleu au Guatemala

L'ONG IDESAC (www.idesac.org) se spécialise dans la formation, en visant la qualité plutôt que la quantité: une formation continue, à une centaine de personnes par an. Vulnérable, le public cible a un emploi du temps chargé, sa participation aux formations constitue un challenge, il faut s'adapter à la base. L'ONG poursuit des alliances avec des organismes publics et privés, qui octroient des diplômes, que les gens valorisent.

En 2011,

Création de chaines productives à l'Ouest du Guatemala

Avec l'aide de DISOP, la coopérative Salcaja (www.coopesalcaja.com) investit depuis 2008 dans la formation continue de ses associés de microcrédit, près de 1,000 actuellement. Elle entend les organiser en chaines productives, pour un développement régional à la base. Le département de microcrédit de la coopérative doit par ailleurs augmenter son autofinancement.

En 2011,

Coupler le microcrédit à de la formation, à l'Ouest du Guatemala

A l'Ouest du Guatemala, la coopérative ACREDICOM (www.acredicom.com.gt) a initié le microcrédit avec DISOP en 2000. L'en cours atteint maintenant plus de 2 millions d'euros, correspondant à plus de 4,000 associés. Pour développer les microentreprises, le microcrédit doit être couplé à de la formation. Le projet prévoit de former annuellement 1.750 personnes sur des thèmes productifs et intégraux (famille, hygiène....)

Renforcer les coopératives de crédit au Guatemala

Traditionnellement au Guatemala, les banques sont réservées à la classe riche. La classe moyenne, et petit à petit la classe pauvre, recourent aux coopératives de crédit. La FENACOAC (www.micoope.com.gt), fédération de coopératives de crédit, instaure des standards de qualité pour ouvrir l'accès au crédit au plus grand nombre. DISOP s'allie à la FENACOAC pour renforcer les coopératives, en particulier leurs ressources humaines.

Production et commercialisation de sisal à Valente dans l’Etat de Bahia au Brésil : des milliers d’emplois en jeu

Ce beau projet permet à des milliers de petits agriculteurs (3.500) dans la région semi-aride de Bahia de produire de plus en plus de sisal et de gagner leur vie. Il assure aussi un emploi dans l’usine pour 550 personnes locales. Cette  fabrique existe déjà ; elle fut créée voici quelques années avec l’appui de DISOP. Le présent projet vise à consolider tant la production que la transformation du sisal.

DISOP forme 900 micro-entrepreneurs à Bahia, Brésil

L’objectif poursuivi est clairement d’améliorer l’emploi dans les 4 municipalités ciblées par le présent projet dans la province de Bahia. Pour ce faire, DISOP forme et accompagne 900 micro-entrepreneurs à la gestion et au développement de leur petite entreprise, à la conception de business plans, à la promotion de leurs produits et services, etc. La moitié de ces entrepreneurs devraient d’ici la fin 2012 engager au minimum un nouvel employé et 80% d’entre eux augmenteront leur chiffre d’affaires.

© 2021 Disop VZW • Spastraat 32 • 1000 Brussel • +32 2 230 29 25 • BE0409.331.882 • login