Languages

Sécurité alimentaire et développement durable

DISOP lutte contre la faim dans le monde et contre le réchauffement climatique. Une très grande partie des projets menés par notre organisation ont trait à la mise en place d’une politique de sécurité alimentaire pour des populations isolées et défavorisées, soit 42 au total. Cette politique va toujours de pair avec des actions de développement durable, et donc avec une éthique de protection des ressources naturelles et de l’environnement. Il ne s’agit jamais de produire pour produire ; il s’agit de produire pour augmenter et sécuriser le niveau alimentaire et de subsistance des populations tout en luttant contre les désastres écologiques actuels ou potentiels. Le fil d’Ariane qui traverse l’ensemble de ces projets, est celui de l’employabilité, de la promotion d’emplois durables.

Réactiver la pédagogie de l'alternance au Nicaragua

Comme au Honduras, le mouvement des écoles par alternance du Nicaragua nécessitait un nouvel essor. Actuellement, 3 écoles ont repris l'application de cette pédagogie qui favorise un développement de l'individu et du milieu. La fédération des associations de parents, FUNPROCEFER, tente de travailler en coordination avec les pouvoirs publics pour renforcer le mouvement.

En 2011,

Agriculture durable à San Carlos Alzatate, au Guatemala

FUNDEBASE (www.fundebase.org) est également un nouveau partenaire de DISOP. L'ONG est active dans la municipalité de San Carlos Alzatate depuis quelques années. Son travail commence par de la sensibilisation: valorisation des ressources locales... Comme d'autres partenaires actifs dans la sécurité alimentaire, ils prônent un retour au système "milpa": association du maïs, culture traditionnelle, avec beaucoup d'autres espèces.

Une grande organisation de base présente des projets aux pouvoirs publics dans l'Ouest du Guatemala

Notre nouveau partenaire, MTC (www.mtc.org.gt), est une grande organisation de la population: 11 associations municipales fédérées au niveau départemental (San Marcos). Elle défend les droits des travailleurs des grandes propriétés. Avec DISOP, ils entament le volet productif.

Développement intégral d'associations dans l'Ouest du Guatemala

Notre partenaire, l'ONG FUNDAP FOMAGRO (www.fundap.com.gt), appuie le développement socio-économique de 9 associations (500 familles) dans l'Ouest du Guatemala. Les associations se mettent d'abord à jour sur les plans juridique et comptable.

Des fermes intégrales démonstratives au Quiché au Guatemala

L'ONG ASDENA mène un projet de vulgarisation agricole dans 3 municipalités du Quiché. Les paysans disposent de terrains relativement grands, qu'ils apprennent à mettre en valeur. 40 promoteurs sont formés et enseignent au fur et à mesure à leurs communautés.

Améliorer la sécurité alimentaire à San Agustin Acasaguastlan au Guatemala

Dans une municipalité faisant partie du "couloir sec" du Guatemala, où sévissent dénutrition et violence, une petite ONG locale mène un projet de vulgarisation agricole. La majorité de la soixantaine de promoteurs sont des femmes. Ils suivent une formation qu'il réplique à plus de 250 membres de leurs communautés.

Valoriser l'agroécologie traditionnelle q'eqchi à Coban au Guatemala

Notre partenaire, l'ONG locale ADICI, poursuit un travail de valorisation identitaire dans une dizaine de communautés indigènes isolées, confrontées à des problèmes de tenure et d'eau. Une soixantaine de promoteurs constitue déjà un bon capital humain pour ce travail à long terme. Ils diversifient la production, minimisent les intrants externes par la récupération d'espèces natives ou créoles et de savoirs ancestraux mayas. Sur le plan humain, ils travaillent le genre et l'autoestime par des processus thérapeutiques libérant les émotions.

Conserver les sols à San Miguel Ixtahuacan au Guatemala

Un Belge dynamique a fondé l'ONG DIFAM (www.difam.org), dans la municipalité accidentée de San Miguel Ixtahuacan, à San Marcos, et mis en place du personnel local. Nous collaborons depuis longtemps, et depuis 2008 à un projet de vulgarisation agricole. Une quarantaine de paysans ont été formés pendant 18 mois par le ministère de l'Agriculture.

Développement agricole en République centrafricaine

SIKEM mène depluis plusieurs années déjà des activités dans le domaine du développement agricole en République centrafricaine: www.SIKEM.be

© 2021 Disop VZW • Spastraat 32 • 1000 Brussel • +32 2 230 29 25 • BE0409.331.882 • login