Languages

Cameroun

Le Cameroun est une « Afrique en miniature » vu sa diversité géographique : le Sahel et ses éleveurs nomades au Nord, les pygmées et autres peuples dans les forêts tropicales de la Région de l’Est, les Bamilékés et autres tribus dans les montagnes de l’Ouest. En conséquence ce pays est caractérisé par une diversité de cultures et de langues et par un potentiel agricole très élevé. Ce potentiel est peu exploité : les agriculteurs ne sont pas formés, ils ont peu d’accès aux services de vulgarisation agricole, aux intrants agricoles, à des structures de stockage et de transformation de leurs produits et les services de commercialisation restent très déficients. Au cours des deux dernières décennies l’agriculture a décliné au Cameroun pour différentes raisons : chute des prix agricoles mondiaux pour de nombreux produits, affaiblissement des services publics, faiblesse de la logistique et des moyens de communication, concurrence avec des produits alimentaires importés. Dans ce cadre, les jeunes ruraux migrent en masse vers les grandes villes du Cameroun, où la plupart de la population se débrouille avec des petits métiers de survie. En même temps le potentiel agricole camerounais reste énorme (sols fertiles, climat favorable) et les agriculteurs ont un beau marché à conquérir : marché intérieur, pays limitrophes, sans compter les produits de rente pour l’exportation. Le danger est que ce potentiel aiguise des convoitises. Beaucoup d’entrepreneurs étrangers sont intéressés par l’achat de terres. Un important travail de conscientisation de la population doit être réalisé à ce niveau afin qu’ils ne perdent pas leurs droits sur ces richesses. Tous les projets de DISOP au Cameroun contribuent à former les populations rurales à exploiter ce grand potentiel agricole eux-mêmes. Ces projets ont comme objectif de donner une formation intégrale et professionnelle, pertinente et viable aux familles des zones rurales ou périurbaines, une formation qui soit centrée sur leur réalité.

DISOP appuie la création d’un Centre de Formation Professionnelle (CFP) pour les populations de l’île de Manoka (6ème arrondissement de Douala – Région du Littoral du Cameroun) !

L’île de Manoka, ou plutôt l’archipel de Manoka, est situé pas loin de la ville de Douala, la capitale économique du pays. La population totale de l’île s’élève à 40.000 âmes, entre camerounaises (Bakoko, Bassa, Mousgoum) et nigérianes (Ibo, Yoruba). Très propice à l’activité halieutique, les populations dépendent entièrement de la ville de Douala pour tous les autres produits de consommation.

DISOP appuie la création d’un Centre de Formation Agricole (CFA) dans la périphérie nord de la réserve du Dja dans l’Est du Cameroun !

La réserve de biosphère du Dja au Cameroun est remarquable par sa biodiversité, dont sa grande variété de primates. La réserve est devenue un site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. Elle fait partie intégrante des forêts denses humides qui constituent le bassin du Congo. Ce vaste ensemble forme le second massif forestier du monde après l’Amazonie.  Malgré une gestion active depuis 1992, la faune de la réserve du Dja reste en danger.

DISOP appuie un Centre de Formation Agricole dans la Région du Nord ouest du Cameroun (anglophone). Formation et suivi d’ici 2013 de 172 jeunes agriculteurs et 390 familles sur de nouvelles techniques d’agriculture centrée sur leur réalité !

Le « Agricultural Training Project (ATP) » est un projet de formation en agriculture, initiative du Diocèse de Kumbo depuis 1999. L’ATP a une ‘équipe de formation’ qui s’occupe de la formation d’environ 35 jeunes par an et une ‘équipe de vulgarisation agricole’ qui suit les jeunes en formation et leurs familles dans leurs fermes. Chaque apprenant est aussi formé pour devenir à son tour un vulgarisateur agricole pour sa famille, ses amis et son village.

DISOP appuie la consolidation et le développement du réseau des EFA du Cameroun. 60 EFA, 162 enseignants formés et 1.600 jeunes en formation en 2013 !

La CNEFAC (Coordination Nationale des Ecoles Familiales Agricoles du Cameroun) est une association camerounaise qui donne de l’assistance technique aux Ecoles Familiales Agricoles (EFA) du Cameroun. Elle accompagne 47 EFA répandues sur tout le territoire camerounais, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest.

DISOP appuie la promotion de 9 Ecoles Familiales Agricoles (EFA) dans l’Est du Cameroun. Formation d’ici 2013 de 500 jeunes à un métier d’avenir !

La population rurale de l’Est du Cameroun n’a pratiquement pas accès à de la formation et encore moins à une formation professionnelle. Cette région, grande comme trois fois la Belgique, est relativement isolée du reste du pays ; sa population vit à 92% de l’agriculture, de la chasse, de la pêche, du bois et de l’élevage. Son économie est essentiellement une économie de subsistance. La production agricole stagne et la population vit dans la pauvreté.

© 2022 Disop VZW • Spastraat 32 • 1000 Brussel • +32 2 230 29 25 • BE0409.331.882 • login